top of page

De princesse a waitress



Jo du Lac est né un triste jour de novembre 1951. Les parents souhaitaient un garçon. La petite arriva tête première, lança un regard inquisiteur sur l’assistance: qui devait-elle conquérir? Très tôt, elle s’exprima haut et fort et revendiqua le titre de princesse. Une princesse pirate. Arcbouter sur sa bicyclette comme sur un cheval de bataille, elle dirigeait une meute de moussaillons. L’école et les religieuses à « cornettes » brimèrent ses aspirations d’aventurière et lui rappelèrent où était sa place dans la société. Dès que possible, elle fuit cette prison, prends le large surfant sur les enseignements de la vie. Elle parcourt alors des destinations inconnues, explore divers courants, côtoie de mystérieux gourous: peu influençable, elle évite de tomber dans leurs paradis nébuleux. Elle danse des nuits entières sur les incomparables musiques des années 70. Elle trouve l’amour à maintes reprises sans jamais s’attacher. Elle aime souvent, mais pas longtemps. Elle enfantera tout de même trois fois… Désormais, elle doit gagner la pitance de la maisonnée. Elle qui se voyait artiste; danseuse, chanteuse ou actrice, la voilà « waitress ». Mais prendre les commandes de l’équipe est plus alléchant que de prendre celles des clients. L’ambition et la détermination la propulsent. Elle épouse le chef. Voguant dans une douce ivresse, elle s’intéresse à la sommellerie. Son petit nez bien éduqué, elle part à la rencontre du « divin » nectar, visitant vignoble après vignoble. Un monde enivrant. Un jour son foie crie grâce…elle se met à l’eau et au repos. Elle trouve son bonheur tout près d’un beau lac tranquille.

Elle aime écrire: secrets de cuisine, histoires de banquettes, alcools qui grisent lui offrent des synopsis savoureux… les clients en figurants ou en vedettes d’un soir: «The show must go on.»

42 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

Comment s’appeler Brigitte Gervais sans trop sourciller

Sortie des entrailles d’une mère excentrique à la fin des années 1970 le long du fleuve Saint-Laurent en territoire hautement patriotique, Brigitte Gervais s’identifie à l’iconique combattante Madelei

Marie-Quelquechose

Il y a souvent mépris, soit pour la personne elle-même, soit pour la seconde partie de son prénom : Ève, Claire, Josée, Christine, Pierre, Andrée.... Marie-Quelquechose. À quoi bon prendre le temps d'

2 Comments


Marie-Eve Cormier
Marie-Eve Cormier
Sep 12, 2020

Une première contribution haute en couleurs ! Bravo pour les images et le vocabulaire, qui donnent du rocambolesque au parcours. On sent une observation fine et on aurait envie de lire ces histoires où les clients sont les personnages !

Like

L'enfance au passé et le reste de l'existence au présent... La dynamique du texte épouse bien celle de la philosophie de vie !

Like
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
PALMARÈS DES MEILLEURES VENTES AU QUÉBEC

Cliquez pour commander
Jean-Philippe Pleau

JEAN-PHILIPPE PLEAU Rue Duplessis: ma petite noirceur

Joël Dicker

JOËL DICKER Un animal sauvage

Éric-Emmanuel Schmitt

ÉRIC-EMMANUEL SCHMITT La traversée des temps T.4: la lumière du bonheur

Sophie Grégoire Trudeau

SOPHIE GRÉGOIRE TRUDEAU Entre nous: mieux se connaître, mieux s'aimer

Patrick Sénécal

PATRICK SÉNÉCAL Civilisés

Cédric Sapin-Defour

CÉDRIC SAPIN-DEFOUR Son odeur après la pluie

Emmanuelle Pierrot

EMMANUELLE PIERROT La version qui n'intéresse personne

Thomas Schlesser

THOMAS SCHLESSER Les yeux de Mona

Guillaume Musso

GUILLAUME MUSSO Quelqu'un d'autre

Ana Huang

ANA HUANG Twisted T.4: Twisted lies

bottom of page