top of page

Qui suis-je? de Rabenje Margouillat

Je n’ai aucune possibilité de m’en sortir du moins pour le moment. J’ai bien l’intention de me rapprocher tôt ou tard du soleil et de ses bienfaits.


Après avoir connu la liberté très brièvement, je suis tombé sur le sol avec comme seule avenue possible, celle de m’épanouir dans des tunnels souterrains à la température fraîche.


Quand l’obscurité est à l’ordre du jour 24 heures par jour et 365 jours par an pendant des années, je me demande à quoi peuvent servir ces deux excroissances rouges censées être des yeux ressemblant plutôt à des verrues posées sur ma tête.

Dommage que Darwin ne soit plus là pour nous expliquer cette anomalie.


Les années passent dans un ennui interminable où la seule activité consiste à manger. Si encore, on pouvait voir ce qu’on ingurgite, ce serait rassurant.


Les humains ont une phrase qui illustre bien leur rythme de vie. « Métro, boulot, dodo ». Bref le paradis sur terre. En principe!


Pour moi, c’est plutôt « rampe, mange, pogne du bacon ». Pas étonnant que j’ai l’air dodu à souhait. Et pourtant, on me traite de nymphe lorsque j’évolue dans mes tunnels. Imaginez donc que, selon la mythologie, je passe pour une divinité féminine, synonyme de beauté!


L’étape ultime de mon cycle de vie arrivera en émergeant de terre alors que j’ai passé jusqu’à une quinzaine d’années dans l’obscurité sous forme d’une divinité grassouillette.


Finalement je sors de terre pour aller me percher au sommet des arbres aux branches souples ondulant au grès du vent. Je redécouvre la belle vie sous un beau soleil avec des températures enivrantes.


Je passe tout mon été à striduler à qui mieux mieux pour épater la galerie en jouant avec mes timbales pendant que les belles partenaires nymphomanes font claquer leurs ailes pour signaler leurs présences.


Quoi de plus merveilleux que d’occuper si délicieusement son temps à assurer sa descendance dans ce fabuleux tintamarre.


Rien que pour cet été éphémère aux conséquences si jubilatoires, je retournerai bien une quinzaine d’années sous terre!


10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comment s’appeler Brigitte Gervais sans trop sourciller

Sortie des entrailles d’une mère excentrique à la fin des années 1970 le long du fleuve Saint-Laurent en territoire hautement patriotique, Brigitte Gervais s’identifie à l’iconique combattante Madelei

En pause

Salut! Je suis en pause pour le moment. Mes deux livres exliquaient le logiciel Page Maker, logiciel en édition électronique et ils ne sont plus disponibles. Cela dit, j'ai surtout écrit en éducation

la photo

Un petit farfadet tout de vert habillé regarde mais quoi? vers quoi? Cette fillette de trois ans porte une très longue queue. Elle pose un regard fixe sur l'environnement. Rien ne l'étonne, tout la fi

Comments


  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
PALMARÈS DES MEILLEURES VENTES AU QUÉBEC
Jean-Philippe Pleau

JEAN-PHILIPPE PLEAU Rue Duplessis: ma petite noirceur

Joël Dicker

JOËL DICKER Un animal sauvage

Éric-Emmanuel Schmitt

ÉRIC-EMMANUEL SCHMITT La traversée des temps T.4: la lumière du bonheur

Sophie Grégoire Trudeau

SOPHIE GRÉGOIRE TRUDEAU Entre nous: mieux se connaître, mieux s'aimer

Patrick Sénécal

PATRICK SÉNÉCAL Civilisés

Cédric Sapin-Defour

CÉDRIC SAPIN-DEFOUR Son odeur après la pluie

Emmanuelle Pierrot

EMMANUELLE PIERROT La version qui n'intéresse personne

Thomas Schlesser

THOMAS SCHLESSER Les yeux de Mona

Guillaume Musso

GUILLAUME MUSSO Quelqu'un d'autre

Ana Huang

ANA HUANG Twisted T.4: Twisted lies

bottom of page