• grappa

Lipogramme Anna

Mis à jour : 26 août 2019

En saisons

Mon vieux voisin qui avait toujours raison

Marchait d’un pas lourd


Son corps bossu faisait peur

Il oubliait toujours son plat du matin


Il semblait malheureux

D’avoir un corps si vieux


Gourmand sans fin

Au goût salin


Il avait trop faim

Malgré


Son corps malsain

Qui l’accaparait


Il croyait à un futur

Parfait


==================================================


Ingrat, mon voisin fût

Mots impolis, mon voisin dit

Bruits, mon voisin fait

Jaloux, mon voisin agit

Tout ça, mon imagination

Sans fin












15 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

Sans le « a »

Le soleil me touche les doigts et mon corps frisonne. Je me sens bien même si le fond de ce trou est empli de noirceur. Je peux percevoir près de moi une odeur de terre et le frétillement de l’univers

Lipo...Chicoinel

Là-Bas… - Oui, agissons, voyons du pays, loin du clan, sans carcan, partons… à tribord. - Paris nous voici. Nous trouvons nos croissants chauds à trois pas du nid. Savourons l’air ambiant du pays d’an

Lipopo...ça craint !!

— J'ai tout vu... tout vu! Ils sont tous tout nu ! Bravo! — Mais où ça, tu dis ? — Mais à la maison, là, tout droit, va, va !! Tu y vas ou pas ? — Où ça, dis-moi ? — Mais à la maison, moribond! Pas a

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Pinterest
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale

© 2020 Éditions Parenthèses