Variations de style : Lapin

1.

Scénario de La cuisine classique, épisode 15

Le narrateur : Vous achetez un lapin que vous demandez complet, sans que le couteau du boucher n’ait entaillé aucune de ses parties. Il est essentiel que la tête soit encore attachée au corps de l’animal, cela parfumera votre fumet d’un arôme délicat de sous-bois. La chair devrait être belle, rose et nervurée par endroit. Vous choisissez un chaudron assez grand, afin que nous n’ayez pas à plier outrageusement la bête. Sur un feu assez vif, vous grillez le lapin jusqu’à ce que la chair s’habille d’une couleur caramel. Une fois la bestiole bien bronzée, vous ajouterez les petits oignons, le vin à profusion, du rouge évidemment, un bouillon léger et les herbes de votre choix. Vous laisserez mijoter à feu doux pendant 60 minutes. Plus tard, de grandes cuillerées de moutarde forte viendront épaissir la sauce et un apport généreux de crème fraîche ajoutera de l’onctuosité au palais de vos convives.

2.

Message laissé sur le frigo

Mon chéri, je suis désolée de te laisser seul pour faire les courses. Comme je te le disais au téléphone, j’ai été appelée en urgence, mais heureusement j’ai eu le temps de faire la liste d’épicerie. J’espère que tu trouveras tout ce qu’il nous faut, car je cuisinerai demain en matinée.

À l’épicerie :

Un kilo de petits oignons

400 grammes de carottes

Deux brocolis

Des tomates cerises

1 sac de petits pois congelés

1 pot de moutarde de Dijon (surtout n’oublie pas, j’en ai besoin pour la recette)

1 boîte de bouillon de bœuf Knor

Un demi-litre de crème 35 %

Du thym

Des herbes de Provence

À la boucherie du village :

J’ai déjà réservé le lapin. Vérifie qu’il soit bien complet de la tête au pied.

À la SAQ :

Je te laisse choisir le vin, tu es meilleur que moi dans les accords de saveurs, mais n’oublie pas que le goût du lapin est relativement doux.

1 bouteille de rouge pas trop cher, c’est pour la cuisson.

Je t’aime, ne m’attends pas je risque de rentrer tard. XXX

3.

Histoire triste du lapin Belle-tête

Il était une fois un petit lapin que sa mère avait surnommé Belle-Tête. Vous aurez sans doute deviné qu’il était le plus beau petit lapinou que maman-lapin avait mis au monde. Son petit museau, ses belles oreilles duveteuses et ses yeux doux faisaient la joie de ses parents. Noël était à nos portes et ce matin-là avant la promenade, maman-lapin avait soigneusement brossé son petit dernier, car ce soir il rencontrait le père Noël pour la première fois. Une belle couverture de neige recouvrait les champs et la forêt. Notre petit lapin sautillait gaiement dans la neige. Son pelage brun épais et soyeux et sa petite queue blanche resplendissaient dans le soleil du matin.

Mais quand vint le moment de rentrer au terrier, il s’était tellement éloigné qu’il ne savait plus quel sentier emprunter dans ce paysage que la neige avait transformé. Notre pauvre petit lapin s’était égaré. Il marcha longtemps sans rencontrer âme qui vive. Soudain, une ombre immense se découpa sur la blancheur hivernale, un cri strident retentit, de terreur le petit lapin s’immobilisa. Un coup de feu éclata. BOOM et Pouf! Le petit lapin tomba sur le côté. Un grand rire se fit entendre. Ah ah ah! C’était le boucher du village qui se réjouissait d’avoir chassé son premier lapin de la journée.

En soirée, le boucher retira la peau du petit lapin en prenant grand soin de conserver l’animal tout entier. Il avait en tête de créer une scène hivernale en disposant le corps entier du lapin dans un plat de service sur une montagne de pommes de terre pilées entourée de petits légumes colorés. Tous les petits enfants du boucher, ils étaient nombreux, furent émerveillés par la présentation du fameux lapin à la moutarde, un classique de Noël.

28 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

Variations de Style - Nathalie

Mai 1642. Paul Chomedey de Maisonneuve, Jeanne Mance et une quarantaine de colons débarquent sur l’île de Montréal pour y fonder Ville-Marie. Ils érigent leur palissade sur l’actuelle pointe à Callièr

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Pinterest
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale

© 2021 Éditions Parenthèses