top of page

La madeleine de Rabenje Margouillat

En route pour une réunion de famille, le paysage monotone défile. Rien de bien excitant sur cette route tant de fois empruntée.


Les plus beaux champs sont ceux où pousse le soja tout en fleur de couleur citron ondulant sous l’effet du vent. Invariablement, on s’en lasse.


La discussion va bon train et porte sur les petits enfants, nos petits pirates adorés. Ils sont drôles et surtout très attachants chacun à leur manière.


On croise un groupe de motocyclistes aux montures reflétant la personnalité de leurs propriétaires. Il y a entre autres la pétaradante qui dérangent par son bruit obsédant, la rugissante qui frise l’agressivité, et les autres sans saveur. Parmi celles-ci, une moto de couleur bleue Biarritz.


La vue de cette motocyclette identique à la nôtre fait basculer instantanément la discussion vers les voyages en moto au Canada et dans le nord-est des États-Unis.


Le plus mémorable a été dans l’Ouest canadien.


De Banff, notre docile monture qui prend soin de nous avec attention, nous emmène sans encombre aux sources thermales de Radium Hot Springs pour un bain dans une eau minérale à une quarantaine de degrés. C’est une douce sensation sur notre peau que l’on ressent au contact de cette eau écologiquement réchauffé. Sans le savoir, nous avons accumulé une réserve de chaleur dont nous allons avoir besoin.


En effet le lendemain, sous une pluie battante et un orage violent dans le parc de Banff, des éclairs foudroient dans un fracas assourdissant des arbres sur les flans des Rocheuses, certains prenant feu instantanément. De quoi frissonner depeur en voyant les éléments se déchaînaient sans pitié.


Notre moto ronronnait sans se soucier de l’environnement et son calme nous influençait inconsciemment. Notre destination atteinte, un soulagement pouvait se lire sur nos visages. On s’en était bien sorti.


Après un repos bien mérité et s’être rendu sur l’Île de Vancouver, une nouvelle destination était au menu, et cette fois sous un temps magnifique. La moto une fois harnachée avec nos trois valises intégrées nous emmena sans encombre vers les réputés jardins Butchart à Brentwood Bay.


Quels ravissements avons-nous ressentis en les visitant où les parfums et les couleurs caracolent à des sommets par leursvariétés et leurs raffinements.


Le retour à Victoria se fit sans encombre.


Le lendemain, c’est le départ pour une autre destination intéressante, le parc McMillan et ses sapins de Douglas. Les sensations retransmises par la moto furent des plus mémorables, la route sinueuse et vallonnée ayant contribué à ce plaisir partagé par nous deux.


Nous étions fascinés en voyant ces sapins de Douglas vieux de plus de huit cents ans d’une hauteur de 17 étages. Nous avions l’air de Lilliputiens à leurs pieds. Ils dégageaient une force tranquille dans un silence pesant. La visite terminée, départ pour Tofino et retour à Victoria.


Après une journée passée au port de Victoria ressemblant à une jungle très organisée où se côtoient hydravions, bateaux-taxis, traversiers et plaisanciers, une nouvelle destination nous attend. On appréciera une fois de plus le confort et les qualités routières de notre partenaire, l’état de la route menant à Sooke à l’ouest de Victoria laissant parfois à désirer.


L’objectif de cette destination était un restaurant tenu par des jeunes épris de liberté et dont la joie de vivre était à l’ordre du jour. Jusqu’à ce jour, le souvenir du repas pris sur place est vif tant le hamburger au saumon était excellent. Nous n’avons rien trouvé de comparable depuis.


De retour après plusieurs milliers de kms dans l’Ouest, notre merveille Bleue Biarritz retrouva sa place de choix dans le garage pour un repos bien mérité.


10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

En pause

Salut! Je suis en pause pour le moment. Mes deux livres exliquaient le logiciel Page Maker, logiciel en édition électronique et ils ne sont plus disponibles. Cela dit, j'ai surtout écrit en éducation

la photo

Un petit farfadet tout de vert habillé regarde mais quoi? vers quoi? Cette fillette de trois ans porte une très longue queue. Elle pose un regard fixe sur l'environnement. Rien ne l'étonne, tout la fi

Comentarios


  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
PALMARÈS DES MEILLEURES VENTES AU QUÉBEC
Jean-Philippe Pleau

JEAN-PHILIPPE PLEAU Rue Duplessis: ma petite noirceur

Joël Dicker

JOËL DICKER Un animal sauvage

Éric-Emmanuel Schmitt

ÉRIC-EMMANUEL SCHMITT La traversée des temps T.4: la lumière du bonheur

Sophie Grégoire Trudeau

SOPHIE GRÉGOIRE TRUDEAU Entre nous: mieux se connaître, mieux s'aimer

Patrick Sénécal

PATRICK SÉNÉCAL Civilisés

Cédric Sapin-Defour

CÉDRIC SAPIN-DEFOUR Son odeur après la pluie

Emmanuelle Pierrot

EMMANUELLE PIERROT La version qui n'intéresse personne

Thomas Schlesser

THOMAS SCHLESSER Les yeux de Mona

Guillaume Musso

GUILLAUME MUSSO Quelqu'un d'autre

Ana Huang

ANA HUANG Twisted T.4: Twisted lies

bottom of page