L'absent

Poulette : bonjour ma tantine

Tantine : salut ma poulette. Tu es des nouvelles du Frérot ?

Poulette : Non. Enfin oui. Il dit qu’il a envie de faire autre chose de ses vacances que de les passer avec la famille du raton.

Tantine : c’est qui la famille du raton ?

Poulette : ben c’est nous, la famille Terrier

Tantine : Et qu’est-ce qu’il prévoit de faire le petit raton ?

Poulette : qui ça papa ?

Tantine : ben non, Frérot.

Poulette : il part quelque part dans le midi avec sa basse-cour. Il a loué une grosse baraque, un CHÂteau, puis il glande là. Il ne sort même pas.

Tantine : il est particulier ton frérot depuis qu’il s’est marié avec sa poule.

Poulette : finalement il fait la même chose que la famille du raton mais ailleurs.

Tantine : 10 ans de psychanalyse n’ont pas beaucoup servi finalement. Se détacher pour mieux reproduire.

Poulette : en pire! Ça me fait peur de le voir martyriser ses enfants pour faire leurs devoirs.

Tantine : pourquoi tu aimerais qu’ils soient comme toi, mouton noir errant ? C’est important l’éducation. La culture générale. Savoir briller dans une conversation.

Poulette : oui mais pas à ce prix-là franchement. Pas de vacances. Pas de sorties les week-end. Il aurait pu être précepteur. S'il y avait des vies antérieures il aurait été précepteur.

Tantine: ou enfant martyrisé par un précepteur!

Poulette: Maintenant il se rattrape bien. j'ai beaucoup de peine pour ses garçons. Enfin qui je suis pour savoir ce qui est mieux hein ? et toi Tantine, quand viens-tu nous voir, la famille du raton ?

17 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le voilier

À l’horizon, il filait sur cet éclat doré, apportant dans son sillage les ricochets du temps. Poussé par le vent silencieux, son passage emportait tous les mots. Les regards s’éclairaient d’admiration

Métaphore de Ève Charette

Métaphores de Ève Charette Dans une danse guerrière, le voleur au grand cœur, braconnier de mes nuits devenues si courtes, affrontant le tumulte par ses flèches empoisonnées bout à bout d’un élixir ap

La madeleine de Marie-José

Dès l’âge de deux ans, je grandis en Afrique où mon père exerça sa carrière dans les Travaux publics pendant deux décennies. Les retards dans les travaux n’étant pas choses d’exception et les frais de

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Pinterest
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale

© 2021 Éditions Parenthèses