Jaune

Il y a des sentiers, des chemins, des ruelles des rues, des routes et des boulevards. Nous possédons cette connaissance depuis toujours. Nous les connaissons pas seulement par leur nom et leur définition, mais aussi par les pieds pourrait-on dire. Ce qui est plus obscur pour la majorité d’entre nous c’est comment les lignes jaunes sont apparues sur certaines de ces traversées. Voilà un sujet qui préoccupa plusieurs géologues, anthropologues, ethnologues et zoologues. Des recherches innombrables ont été produites à l’aide d’une multitude de subventions pour la recherche scientifique. Pourquoi essayer de connaître une chose qui finalement a peu d’importance, vous demanderez-vous? Oui pourquoi?


Je déploierai cette hypothèse si vous me le permettez. L’apparition des lignes jaunes est un mystère et nous devons considérer que dans notre monde il reste peu de mystère à élucider. Et ceci est tellement vrai que même le mot mystère est en voie de disparition. Et nous pouvons considérer que si le mot disparaît, disparaît avec lui tout le concept de mystère. Ce merveilleux sentiment, cette sorte de frétillement qui nous hérisse la peau tout au long de la colonne vertébrale et qui met en marche des milliers de connexions synaptiques qui réchauffe pour un moment notre boîte crânienne. Le mystère. L’incarnation du vivant qui est nécessaire à notre état habituel de léthargie confortable. Oui, oui, nous pouvons comprendre que les savants du monde entier, grands et petits, essaient d’expliquer comment une route, un boulevard, une autoroute peuvent-ils sitôt asphaltés voir apparaître au petit matin un long ruban qui les traverse du plus joli jaune qui soit.


Une couleur qui a déjà existé, dit-on dans les cercles savants. Sous plusieurs formes et souvent très différentes, ai-je aussi entendu. Il existait une fleur jaune appelée marguerite, une pomme jaune la délicieuse, un poisson jaune qui ornait les eaux des aquariums et même une famille du nom de Simpson tout aussi jaune de peau que nous sommes rose. Oui, vous pouvez laisser place à votre étonnement devant tant d’exquises connaissances. Mais bon, j’aimerais conclure et vous dévoiler les résultats de recherche de cette armée de scientifiques. Mais voici que j’hésite, car n’y a-t-il pas un problème éthique à dévoiler le seul mystère subsistant dans vos vies manquant de piquant.

Vous pouvez arrêter ici la lecture si vous désirez continuer de porter ce merveilleux état que suscite le mystère. Et je dévoilerai aux autres le mystère de cette ligne d’un jaune si somptueux.


Ce sont les zoologues qui ont fait cette découverte magistrale. Le jaune du ruban d’or de nos routes est constitué de tous les jaunes anciens qui couvraient notre planète. Il s’agit d’une larve, jusqu’alors inconnue, qui aussitôt le goudron étendu sur la voie entend l’appel mystérieux du grand regroupement. Les larves se dirigent toutes en un seul mouvement au centre de la partie asphaltée et chaque larve éternue toute la nuit durant la glu jaune.

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Conte du pourquoi de CB

Observe les chats bien attentivement, regarde-les fouiner dans les moindres recoins, vois comme leurs oreilles restent en alerte pour ne rien perdre de ce qui se dit, écoute les multiples modulations

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Pinterest
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale

© 2021 Éditions Parenthèses