top of page

Un rancart - Lipogramme Line Bérubé

Un matin chiant! Sam quitta son lit trop tard. Son cadran n’avait fait aucun bruit. Pourquoi? Il fallait partir tôt, il avait un rancart. Trop tard pour un bain. Aucun soin du corps, aujourd’hui. Tant pis pour son parfum ingrat, puant! Il s’accoutra torchons jonchant au sol, dans un coin. Il alla cahin-caha pour saisir son transport commun. L’autobus arriva plus tard, farci d’individus. Sam trouva un banc. Il avait mal dormi, car son rancart l’angoissait. Soudain, abruti par sa nuit, Sam s’assoupit pour un instant, piqua du tarin puis s’affola. Il avait rancart dans un instant, mais où? Ah oui! Bistro Gingras! Aucun souci, murmura-t-il. Là‑bas, il n’avait qu’à voir un fichu blanc. Sortit du car, il passa droit au quai, tourna au coin, puis fit son apparition au bistro.

Quand Tom vit Sam, il trouva ça laid. Sam collait, confus, dans hall du bistro. Sa vision balayait tout autour, parmi un public. Haillons pour habit, godillots flapis, l’air abattu. Son dos rond, bras ballants, un grattoir avait combattu son crin roux pour adoucir un prurit. Un favus dont il souffrait... Son coco moins garni luisait par coins. Un châssis saillant sur son pif trop court lui procurait un look distrait, naïf, quasi nigaud. Assis au bar, Tom, attrayant à souhait dans son habit Armani au tissu brillant, scrutait Sam au loin. « Étonnant, fascinant, parfait! », murmura-t-il. Ravi, satisfait, il sourit. Sam saisi d’un trac inouï scrutait toujours, mais sans profit. N’ayant pas vu un fichu, Sam voulait partir. Alors, Tom glissa un long foulard satin blanc à son cou. Sam constata tissu, s’avança un pas à la fois, clopin-clopant, jusqu’au comptoir. Il arriva au banc, sans fournir un mot. Tom offrit sa main à Sam. Il lui lâcha : « Wow! Casting parfait! J’ai un job pour vous dans un film! »

15 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

En pause

Salut! Je suis en pause pour le moment. Mes deux livres exliquaient le logiciel Page Maker, logiciel en édition électronique et ils ne sont plus disponibles. Cela dit, j'ai surtout écrit en éducation

la photo

Un petit farfadet tout de vert habillé regarde mais quoi? vers quoi? Cette fillette de trois ans porte une très longue queue. Elle pose un regard fixe sur l'environnement. Rien ne l'étonne, tout la fi

2 комментария


J'aime beaucoup l'atmosphère de ce texte.

Лайк

Marie-Eve Cormier
Marie-Eve Cormier
27 сент. 2019 г.

Un texte hautement distrayant Line ! Très belles formules comiques, un ton percutant (l'omission des articles y contribue sans faire buter dans la lecture), et quelle chute ! Du mystère, de la drôlerie, du punch, défi réussi !

Лайк
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
PALMARÈS DES MEILLEURES VENTES AU QUÉBEC
Jean-Philippe Pleau

JEAN-PHILIPPE PLEAU Rue Duplessis: ma petite noirceur

Joël Dicker

JOËL DICKER Un animal sauvage

Éric-Emmanuel Schmitt

ÉRIC-EMMANUEL SCHMITT La traversée des temps T.4: la lumière du bonheur

Sophie Grégoire Trudeau

SOPHIE GRÉGOIRE TRUDEAU Entre nous: mieux se connaître, mieux s'aimer

Patrick Sénécal

PATRICK SÉNÉCAL Civilisés

Cédric Sapin-Defour

CÉDRIC SAPIN-DEFOUR Son odeur après la pluie

Emmanuelle Pierrot

EMMANUELLE PIERROT La version qui n'intéresse personne

Thomas Schlesser

THOMAS SCHLESSER Les yeux de Mona

Guillaume Musso

GUILLAUME MUSSO Quelqu'un d'autre

Ana Huang

ANA HUANG Twisted T.4: Twisted lies

bottom of page