top of page

sentiments contradictoires

— Je ne suis pas les autres ! reprit-elle alors qu’il ouvrait la bouche. Je refuse de me conduire comme eux… À partir d’aujourd’hui, tu seras obligé de me parler !

Agadonne, qu'on nommait aussi Heishi, se devait de la contrer, mais il était trop abasourdi. Ses mots restaient bloqués au creux de sa gorge. Il dut aspirer et expirer plusieurs fois tout l’air de ses poumons pour retrouver l’usage de la parole.

— Comme si c’était simple. Tu penses que parce que tu vis près de moi, je suis devenu moins dangereux ? Et si je t’achevais maintenant ?

Sa voix vibra dans toute la pièce. Agadonne se demanda comment elle s’y prenait pour ainsi refouler la crainte qu’il lui inspirait. Il savait que ses mots avaient fait mouche et s’en réjouit. Plus elle s’éloignerait, plus elle vivrait. Tétanisée comme tous ceux qui l’approchaient, il fut certain qu’elle allait lui mentir.

— J’ai souvent peur de toi, concéda Mélly, rapidement remise de sa frayeur. Mais, ça va changer ! Ne me menace plus ou c’est moi qui te tuerai !

Agadonne s’amusa intérieurement de sa repartie. Il respira profondément, loin d’être troublé. Une frêle jeune fille de ses soixante kilos tout mouillés n’allait pas l’inquiéter. D’un air dédaigneux, il se redressa.

— Beaucoup ont tenté, mais personne n’a réussi…

— Ne prends pas ce ton. Je te conseille de ne pas me sous-estimer ! coupa-t-elle, la mine grave.

Agadonne se sentit blessé par ses paroles plus qu’il ne l’aurait souhaité. Il venait de se rendre compte qu’elle le haïssait comme les autres, seulement, elle ne redoutait plus de l’affronter. Il resta muet, baissa la tête et se contenta d’examiner la lame mortelle de son épée. Elle avait exécuté tellement de gens qu’il ne pouvait pas les dénombrer. Ce poids immense sur ses épaules l’écrasa comme le plus impitoyable des adversaires.

Mélly s’attendait à une réaction violente, mais Agadonne se tenait immobile. Le livre finit par lui brûler le bout des doigts, ce qui l’obligea à le lâcher. Sous le coup de la peur ou de l’émotion, son cœur battait à tout rompre. Elle partit en claquant la porte, ne parvenant plus à rester en place. Le souffle court, elle se plaqua contre le panneau de bois sans plus bouger à son tour.

Elle l’avait blessé avec ses mots sortis tout seuls. Pourquoi s’était-elle montrée si froide ?

Agadonne examina le livre à moitié brûlé, une sourde colère l’envahissait. Le visage dur, il abattit son épée sur les pages carbonisées. De mouvements vifs, il s’acharna, le mettant en pièce, anéantissant les feuilles et les faisant voler autour de lui. Lorsqu’il se calma enfin, il lâcha son arme et s’accroupit.

Heishi observa ses mains qu’il voyait d’un rouge morbide. Cela faisait des décennies qu’il n’avait pas été en colère. Ordinairement, ce sentiment déclenchait sa malédiction qui se nourrissait aussi de sa rage et de sa haine, mais cette colère-là était différente, naturelle.

Pourquoi réagissait-il ainsi ? Pourquoi Mélly réussissait-elle à le toucher alors que son cœur restait froid la majeure partie du temps ?

L’homme poussa un long soupir, se laissant choir sur le sol. Il détailla le livre en lambeaux, les feuilles éparpillées. Le détruire lui avait fait tant de bien qu’il en jubilait encore. Il redressa la tête et la laissa retomber contre le mur tout en se demandant si Mélly serait capable de le voir réellement.

Il l’espérait, le redoutait et l’attendait.

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comment s’appeler Brigitte Gervais sans trop sourciller

Sortie des entrailles d’une mère excentrique à la fin des années 1970 le long du fleuve Saint-Laurent en territoire hautement patriotique, Brigitte Gervais s’identifie à l’iconique combattante Madelei

En pause

Salut! Je suis en pause pour le moment. Mes deux livres exliquaient le logiciel Page Maker, logiciel en édition électronique et ils ne sont plus disponibles. Cela dit, j'ai surtout écrit en éducation

la photo

Un petit farfadet tout de vert habillé regarde mais quoi? vers quoi? Cette fillette de trois ans porte une très longue queue. Elle pose un regard fixe sur l'environnement. Rien ne l'étonne, tout la fi

Comments


  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
PALMARÈS DES MEILLEURES VENTES AU QUÉBEC

Cliquez pour commander
Jean-Philippe Pleau

JEAN-PHILIPPE PLEAU Rue Duplessis: ma petite noirceur

Joël Dicker

JOËL DICKER Un animal sauvage

Éric-Emmanuel Schmitt

ÉRIC-EMMANUEL SCHMITT La traversée des temps T.4: la lumière du bonheur

Sophie Grégoire Trudeau

SOPHIE GRÉGOIRE TRUDEAU Entre nous: mieux se connaître, mieux s'aimer

Patrick Sénécal

PATRICK SÉNÉCAL Civilisés

Cédric Sapin-Defour

CÉDRIC SAPIN-DEFOUR Son odeur après la pluie

Emmanuelle Pierrot

EMMANUELLE PIERROT La version qui n'intéresse personne

Thomas Schlesser

THOMAS SCHLESSER Les yeux de Mona

Guillaume Musso

GUILLAUME MUSSO Quelqu'un d'autre

Ana Huang

ANA HUANG Twisted T.4: Twisted lies

bottom of page