sans dessus dessous

Mis à jour : 22 nov. 2020

Le son de la route. De L’autoroute de l’air chaud. Accompagne le champ de sa chambre à coucher. Une horde cosmique fait la fête à son oreille droite. Le corps perdu dans un vide sidéral qu’il soupçonne à peine. Des bips la rappellent au film sur terre. Elle ne sait pas toujours ce qui la prend. Une branche de cèdre oubliée supplie de se faire humer. C’est tout ce qu’il reste de l’incarnation. Les sens. Sans bon sens. Une orgie de sens. Souvent noyée dans une cascade trouée de sucre.

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le voilier

À l’horizon, il filait sur cet éclat doré, apportant dans son sillage les ricochets du temps. Poussé par le vent silencieux, son passage emportait tous les mots. Les regards s’éclairaient d’admiration

Métaphore de Ève Charette

Métaphores de Ève Charette Dans une danse guerrière, le voleur au grand cœur, braconnier de mes nuits devenues si courtes, affrontant le tumulte par ses flèches empoisonnées bout à bout d’un élixir ap

La madeleine de Marie-José

Dès l’âge de deux ans, je grandis en Afrique où mon père exerça sa carrière dans les Travaux publics pendant deux décennies. Les retards dans les travaux n’étant pas choses d’exception et les frais de

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Pinterest
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale

© 2021 Éditions Parenthèses