top of page

QUI SUIS-JE ?

Tout a commencé par une explosion, gigantesque explosion à assourdir les rochers. Je l’ai senti venir car ça m’est déjà arrivé de vivre une catastrophe gigantesque, un mélange de tsunami et de bombardement. J’étais toute petite, roulée en petite boule toute chaude contre ma mère bouillante de stupeur et de colère. Ma mère est encore bien jeune mais elle a eu une vie effrayante: son principal souci est de protéger ses filles, de leur épargner des blessures physiques, des traumatismes, des cauchemars.

C’est à mon tour d’être responsable de mes petites sœurs et cousines. Comme maman m’a éduquée dans l’insouciance et l’ignorance du danger, je suis encore très candide et joyeuse dans ma Carrière. En plus, je m’informe quand je devine que maman filtre les informations; on dit bien qu’un homme averti en vaut deux! J’ai appris, en écoutant les anciens, pourquoi notre hôte entre en furie de façon irraisonnée: soit il a des brûlures d’estomac, soit son cœur reçoit trop de sang; entre nous, je dirais pour plaisanter ‘’qu’il n’a pas de veine ’’. Nous n’y sommes pour rien dans ses problèmes de survoltage.

Je vous ai dit que je suis une boule, on pourrait dire un BOULET, comme un boulet de canon projeté à vitesse maximum. Je n’ai pas bougé depuis ma naissance. Je repose à moitié recouverte de glaise humide malgré la chaleur suffocante, et à moitié intégrée, presque fondue au magma très lisse et doux au toucher.

Mes congénères qui ont vu le jour dans cette ancienne carrière volcanique du Mont Llyal sont les vedettes des Appalaches. Nos visiteurs sont attirés par ce que la nature offre comme curiosités et ils adorent découvrir par eux-mêmes un ‘’trésor’’ à emporter.





Des seaux et des piolets sont à la disposition des spécimen intéressant: un filet d’eau sortant du sol, un trait de couleur, une strate plus tendre ou plus dure, il ne faut pas négliger ces petits détails.

Parfois c’est l”empreinte d’une feuille de fougère, d’une ammonite, sorte de coquillage en spirale, un morceau de fossile.

Pourquoi je ne parle que des filles de maman, et de mes petites soeurs? Tout simplement parce que, les projections ressemblant à des boulets de canon, les petites boules sont comme des boulettes. Et les projections volcaniques peuvent avoir un coeur en plusieurs cristaux, petite géode résultant de la surchauffe à répétition de ces gangues rocheuses. Que de plaisir, que d’émerveillement tu nous procures, petit cailloux dans la nature !


Marie-José Trévis le 30 mars 2021

24 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comment s’appeler Brigitte Gervais sans trop sourciller

Sortie des entrailles d’une mère excentrique à la fin des années 1970 le long du fleuve Saint-Laurent en territoire hautement patriotique, Brigitte Gervais s’identifie à l’iconique combattante Madelei

En pause

Salut! Je suis en pause pour le moment. Mes deux livres exliquaient le logiciel Page Maker, logiciel en édition électronique et ils ne sont plus disponibles. Cela dit, j'ai surtout écrit en éducation

la photo

Un petit farfadet tout de vert habillé regarde mais quoi? vers quoi? Cette fillette de trois ans porte une très longue queue. Elle pose un regard fixe sur l'environnement. Rien ne l'étonne, tout la fi

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
PALMARÈS DES MEILLEURES VENTES AU QUÉBEC

Cliquez pour commander
Kukum

MICHEL JEAN Kukum

Thomas Schlesser

THOMAS SCHLESSER

Dominique Demers

DOMNINIQUE DEMERS Tans qu'il y aura des oiseaux

Mireille Gagné

MIREILLE GAGNÉ Frappabord

Kevin Lambert

KEVIN LAMBERT Que notre joie demeure

Sonia Lupien

SONIA LUPIEN Le stress au travail vs le stress du travail

Delaf

FRANQUIN, DELAF Gaston T. 22 : Le retour de Lagaffe

Éric Chacour

ÉRIC CHACOUR Ce que je sais de toi

Emmanuelle Pierrot

EMMANUELLE PIERROT La version qui n'intéresse personne

Lisa Gardner

LISA GARDNER L'été d'avant

bottom of page