top of page

Page fendue de CB


Les amoureux aidaient de tout leur cœur avant de

s'asseoir ensemble sur  le pont, après les dernières 

portes, quand la nuit enfin empêchait toute action.

    Yann et Gaud pratiquaient le tractage assidûment. 

Chaque soir, c’était à la poste qu’ils démarraient. Les

Moan, sur le vieux banc de bois, les regardaient qui pas-

saient leur cour. Ils avaient pris un tract, une fois.

    D’autres ont le privilège de pouvoir rêvasser durant

les soirées tièdes, les rockeurs ne se préoccupent de

rien que les crépuscules ne puissent embellir. Mais là,

sur un pays marin, tout portait à l’âpre revendication.

Aucune branche de vertueux nobles d’ici ne dressait la

tête, ni alentour, rien que de valeureux pêcheurs qui

passaient lentement des barques aux quais sales, avec,

pour fleurs, des algues brunes à offrir à leurs blondes,

en remontant de la grande halle aux poissons, défiant

le sentier avec leurs fichus caractères.  

    Les hivers ne sont pas exagérément froids dans cette

région tiédie par des courants marins doucereux. Mais

c'est égal, ces crépuscules devenaient plus lourds de ces

humidités glacées, et d’intolérables petites gouttes de

pluies qui se déposaient sur tout rendaient fou.

    Ils restaient tout de même sûrs de pouvoir se sentir 

bien là.  Et ce banc, qui portait des gens désabusés, ne

s'étonnait pas de leur courage entêté, faisant défaut à

bien d’autres; il en avait la certitude : eux réussiraient.


D’après un extrait de Pêcheur d’Islande, de Pierre Loti

9 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comment s’appeler Brigitte Gervais sans trop sourciller

Sortie des entrailles d’une mère excentrique à la fin des années 1970 le long du fleuve Saint-Laurent en territoire hautement patriotique, Brigitte Gervais s’identifie à l’iconique combattante Madelei

En pause

Salut! Je suis en pause pour le moment. Mes deux livres exliquaient le logiciel Page Maker, logiciel en édition électronique et ils ne sont plus disponibles. Cela dit, j'ai surtout écrit en éducation

la photo

Un petit farfadet tout de vert habillé regarde mais quoi? vers quoi? Cette fillette de trois ans porte une très longue queue. Elle pose un regard fixe sur l'environnement. Rien ne l'étonne, tout la fi

1 Comment


Marie-Eve Cormier
Marie-Eve Cormier
Sep 21, 2019

Ah, Pierre Loti ! Quel bon choix de texte pour pratiquer cet exercice ! J'y découvre une poésie bien personnelle à la narratrice, et un très beau talent ! C'est très intéressant de comparer les deux versions, cela révèle beaucoup de l'imaginaire de l'autrice !

Like
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
PALMARÈS DES MEILLEURES VENTES AU QUÉBEC

Cliquez pour commander
Joël Dicker

JOËL DICKER Un animal sauvage

Jean-Philippe Pleau

JEAN-PHILIPPE PLEAU Rue Duplessis: ma petite noirceur

Patrick Sénécal

PATRICK SÉNÉCAL Civilisés

Louise Tremblay D'essiambre

LOUISE TREMBLAY-D'ESSIAMBRE À la croisée des chemins T.4: chacun sa route

Alex A

ALEX A L'univers est un ninja T.6: Le livre rouge

Valérie Chevalier

VALÉRIE CHEVALIER Les certitudes vagabondes

Morgane Montcomble

MORGANE MONCOMBLE Seasons T.2: Un hiver pour te résister

Dany Laferrière

DANY LAFERRIÈRE Un certain art de vivre

Guillaume Musso

GUILLAUME MUSSO Quelqu'un d'autre

Joël Martel

JOËL MARTEL Comme un long accident de char

bottom of page