top of page

Page fendue de Ève Charette

La nourrice de Tam prit ses jambes à son cou sans regarder derrière. Elle enfourcha son vélo, pédalant pendant des heures à tout vitesse, l'enfant toujours suspendu au dos avec comme promesse de l'emmener suivre des leçons de musique, lorsque tout serait loin derrière eux.

Son pantalon des dizaines de fois, s'était accroché dans la roue du vélo et força des haltes trop fréquentes. La peur toujours au cœur elle en profita tout de même pour se permettre d'ouvrir le livre rempli de photos qu’elle avait emporté avec elle dans leur fuite.


Voici, l’histoire de Fay et Tam. La nourrice et l'enfant abusés.


Ce n’était pourtant pas dans ses habitudes d’épier ainsi les comportements des gens et elle

rageait à prendre place dans cette espèce de contrecoup, mortifiée qu’elle était devenue, autant le jour que la nuit, elle la protégeait du mieux qu’elle pouvait des terreurs devenues leur réalité à toutes les deux.Se couchant entre elle et lui... lui, n’y voyant qu’une occasion tendancieuse de plus.


Afin de respecter l’intimité de Tam, surtout en raison de son jeune âge, la nourrice a cherché camoufler les actes affreux infligés pour sa vertu et demanda un transfert de pension aux différents enseignants de la région. Mais sans grands succès. Considérant l'énorme pile de formulaires qui permettraient certes leur fuite mais à quel prix ? et dans combien de temps ? Déjà, le délai d'admission de l'école la confrontait à la réalité du déplacement impossible en raison de l'emplacement situé à Saigon, le lycée avait une bonne trentaine de kilomètres de distance à parcourir. Impossible donc, de penser aux déménagements, aux occupations même temporaires, ailleurs qu'ici et encore moins à leur libération salutaire.

Pourtant Fay n’abdiqua pas de sa mission tout en préparant sa vengeance pour les sauver de ce cauchemar. Constamment repenser son plan. Depuis sa fondation au début jusqu'à la délivrance tant attendue. Fay vaquait à ses opérations quotidiennes en reconduisant Tam au collège de jeunes filles comme à chaque jour afin d'y apprendre le français. Depuis peu, le gouvernement exigeait l'utilisation du français en milieu scolaire mais aussi en ville pour le travail.

Deux heures de cours par jour pendant la petite enfance et pendant le parcours scolaire au primaire.

Quelques décennies plus tard Tam était encore reconnaissante des bienfaits de l'apprentissage du français bien que l'enseignement en langue avait été ardu. C'est ce qui avait permit leur liberté.




29 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comment s’appeler Brigitte Gervais sans trop sourciller

Sortie des entrailles d’une mère excentrique à la fin des années 1970 le long du fleuve Saint-Laurent en territoire hautement patriotique, Brigitte Gervais s’identifie à l’iconique combattante Madelei

En pause

Salut! Je suis en pause pour le moment. Mes deux livres exliquaient le logiciel Page Maker, logiciel en édition électronique et ils ne sont plus disponibles. Cela dit, j'ai surtout écrit en éducation

la photo

Un petit farfadet tout de vert habillé regarde mais quoi? vers quoi? Cette fillette de trois ans porte une très longue queue. Elle pose un regard fixe sur l'environnement. Rien ne l'étonne, tout la fi

1 comentario


Ouah ! C'est fou comment le danger est introduit dans la partie manquante de la page, lui insufflant une tension qui n'existe pas dans la version initiale ! Bravo !

Me gusta
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
PALMARÈS DES MEILLEURES VENTES AU QUÉBEC

Cliquez pour commander
Jean-Philippe Pleau

JEAN-PHILIPPE PLEAU Rue Duplessis: ma petite noirceur

Joël Dicker

JOËL DICKER Un animal sauvage

Éric-Emmanuel Schmitt

ÉRIC-EMMANUEL SCHMITT La traversée des temps T.4: la lumière du bonheur

Sophie Grégoire Trudeau

SOPHIE GRÉGOIRE TRUDEAU Entre nous: mieux se connaître, mieux s'aimer

Patrick Sénécal

PATRICK SÉNÉCAL Civilisés

Cédric Sapin-Defour

CÉDRIC SAPIN-DEFOUR Son odeur après la pluie

Emmanuelle Pierrot

EMMANUELLE PIERROT La version qui n'intéresse personne

Thomas Schlesser

THOMAS SCHLESSER Les yeux de Mona

Guillaume Musso

GUILLAUME MUSSO Quelqu'un d'autre

Ana Huang

ANA HUANG Twisted T.4: Twisted lies

bottom of page