Logoralley no# 2

11 mots: otage, lion, mains, pack, flash, cubes, trampoline, macaronis, folklore, calcium, miauler

Le roi lion


Pris en otage le pauvre lion se déplaçait de gauche à droite, de droite à gauche comme… un lion en cage.

Un riche chasseur-braconnier américain l’avait attrapé au lasso, puis écrasé sous une bâche de rude toile sale et malodorante.

On l’avait ensuite forcé à entrer dans un des gros cubes de métal attachés à la plateforme d’un immense camion à l’effigie du Cirque Big Brother.


De ses mains écorché, l’homme sortit de sa glacière un énorme sandwich que le lion fixa de ses yeux tristes. Puis, son boy guinéen

lui tira une bière du six packs qui attendait sur un bloc de glace.


À cet instant, un flash de caméra éblouit l’animal et ses paupières se fermèrent quelques secondes. Juste le temps pour le roi de la jungle, de réaliser sa mauvaise posture.

Non loin de là, un groupe de touristes chinois faisait de la trampoline avec un autre riche Américain qui riait à gorge déployée de les voir ainsi accoutrés de leurs costumes traditionnels; tout droit sorti du folklore de la Dynastie Yuan.

Deux d’entres-eux, la bouche grande ouverte, mangeaient des macaronis chinois avec le peu de dents qu’is leur restaient. Ils avaient certainement manqué de calcium. Mais comme ils étaient résidents de la ville de Wuhan…on ne posa pas de questions !

Et on resta en retrait.


Tout à coup, de la cage du lion, on entendit un sourd grondement. Un petit chat tigré s’était aventuré entre les barreaux et voilà qu’il se tenait tremblant entre les pattes du roi de la jungle.

Les Chinois hurlaient de joie ou de peur: allez savoir ! Pourtant il n’en était pas à un chat près…


L’américain, encourager par son ami l’ex-président criait au lion:- Allez n’en fait qu’une bouchée !

L’ex-président, on le sait, n’en était pas à ses premiers cris de ralliement…


Mais, le lion entendant miauler le chaton décida de le garder auprès de lui et de le protéger. Il était après tout un petit cousin éloigné; il était de la famille.

Et comme, il n’y a que les faibles pour vouloir écraser les petits…

Le lion rugit et dit: « Dans la jungle, c’est tous pour un, un pour tous. »

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

sentiments contradictoires

— Je ne suis pas les autres ! reprit-elle alors qu’il ouvrait la bouche. Je refuse de me conduire comme eux… À partir d’aujourd’hui, tu seras obligé de me parler ! Agadonne, qu'on nommait aussi Heishi

Qui suis-je?

Je valse avec vous, pour quelques minutes ou près d’un siècle. On cesse de me calculer à l’instant où le tambourin se tait. Trop tôt et subitement. Très tard et lentement. Au début de votre histoire,

Diane Dubeau_Histoire de Pâques

J’ai vu un cardinal sauter en parachute. J’étais étendue dans un pré qui était garni de cocos gigantesques. C’était le pré de Pâques, où l’on élève des lapins. Vous connaissez peut-être cet endroit fa

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
POUR RECEVOIR LA LISTE HEBDOMADAIRE DES NOUVEAUTÉS ET ACTIVITÉS LITTÉRAIRES, INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE
  • Pinterest
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale

© 2021 Éditions Parenthèses