• Jo

Lipopo...ça craint !!

Mis à jour : 14 août 2019

— J'ai tout vu... tout vu! Ils sont tous tout nu ! Bravo!


— Mais où ça, tu dis ?


— Mais à la maison, là, tout droit, va, va !! Tu y vas ou pas ?


— Où ça, dis-moi ?


— Mais à la maison, moribond! Pas au palais royal, y a pas d’amis, là-bas...!


— Oui, oui... mais là aussi... À Cuba, tous tout nu, parfois…


— Oui, Cuba parfois mais pas aujourd’hui ! Là-bas au fond, tu vois ? Au fond du cabanon du jardin pas cubain. Là où son bikini Prada à pois lapis-lazulis mini mini à l’air tout riquiqui sur un tapis sans rapport aucun aux gris-gris d’Africains du Nord ou du Sud, un choix par droit à la colonisation bidon franchouillant, y a tout ici.


— Futur trauma, tu crois?


— Vois-tu là non plus, aucun souci. On vivra alors la transsubstantiation par la prostitution à califourchon, galvanisant au fluor d’antan, mâchant nos provisions dans l’autosatisfaction, coït-coït. Sinon, tu sais, qui vivra aussi mourra, y a ça.


— Y aura-t-il aussi la tradition multifonction du gourmand dans ta juridiction à la con ?


— S’il dit nutrition, nous accusons aussitôt l’agro-cannibalant, anthropopo grivois, coq au court-bouillon phosphorisant, chantant sur tous nos toits un air connu du chat solo: Cocorico, Chou frit, Salaison, Hotdogs, Miaou, Mollasson du bidon, ou Coït-Coït, oups pardon !! Pas vrai, ça ?


— Un bikini à pois mini mini à l’air si gai dans l’air si frais, nous lui souhaitons un corps parfait sans gras ni os saillants ni baluchon inflammation du popotin calin !


On christianisa donc au vin blanc tout participant à la contamination, communion alourdissant un sol toujours plus puant ! Nous saurons un jour qui avait tort ou raison, soyons pas antisocial, climato-ci, climato-ça, voyons! Mon cousin Cri aura toujours un coma labial trumpiannisant, autant y fournir l’amour gratuit pour tous sinon pour tarir la mort !


Abracadabrant, j’anagramma rapido un avis cardinal usant du joual sur un carton plat, dans l’illusion d’un coin à boisson oasis Sahara ou Gobi gobant gambadant au Cuba rhum coconut, au cours d’un Ramadan au gratin, karma, curry courant! Quant au collabo, Dalaï Lama foccacia, tournicotant sifflant au pif ricotta blanc, riz bouillant, usant du lait pas bu d’ânon sans maman dans mi casa tu casa pas cool ma foi, trop vrai il fait si chaud ! Fallait voir Frida sans calot s’armant du chao colorant chic shock, jouant aussi du bolo à poil à trois ans sonnant dans son bikini mini mini, sa voix poussant du Oh Baby I lub your way.


— T’as raison… sont tous à poils ! À moi la coca rhum and coconut!

0 vue
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Pinterest
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale

© 2019 Éditions Parenthèses