Lipogramme de Nathalie

Quand mon four mourra, un camion du magasin livra un four intact, à mon grand plaisir. Ainsi garni, mon amour pour mon coin fricot fut rafraîchi. Honorant l’achat du four, on cuisina trois pains, vingt-cinq muffins ainsi qu’un dindon aux lardons.

L’organisation du party allait bon train, la plupart ont garanti d’un oui l’appui à l’inauguration du bistrot. L’agitation dans l’air joua au ping pong dans mon imagination. Pouvant plus nous languir nous avons dit: Ouvrons l’alcool et buvons!

19 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Sans le « a »

Le soleil me touche les doigts et mon corps frisonne. Je me sens bien même si le fond de ce trou est empli de noirceur. Je peux percevoir près de moi une odeur de terre et le frétillement de l’univers

Lipo...Chicoinel

Là-Bas… - Oui, agissons, voyons du pays, loin du clan, sans carcan, partons… à tribord. - Paris nous voici. Nous trouvons nos croissants chauds à trois pas du nid. Savourons l’air ambiant du pays d’an

Lipopo...ça craint !!

— J'ai tout vu... tout vu! Ils sont tous tout nu ! Bravo! — Mais où ça, tu dis ? — Mais à la maison, là, tout droit, va, va !! Tu y vas ou pas ? — Où ça, dis-moi ? — Mais à la maison, moribond! Pas a

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Pinterest
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale

© 2020 Éditions Parenthèses