Le voilier

À l’horizon, il filait sur cet éclat doré, apportant dans son sillage les ricochets du temps. Poussé par le vent silencieux, son passage emportait tous les mots. Les regards s’éclairaient d’admiration, il était le compagnon rêvé de chaque aventurier depuis la nuit des temps. Les mains se levaient, se balançaient en réponse à son arrivée. Fantôme d’un passé et d’un avenir, il devenait le nuage vagabond de la mer paisible. Et les heures de pluie, il défiait le monde par ses adroites manœuvres que tous ignoraient, survivant un jour et périssant l’autre. Qui n’aurait pas désiré découvrir ces trésors oubliés, s’emparer des légendes par quelques brassés bien adaptées ? Perdue dans la Voie lactée de notre univers azuré, le gardait la mère de toutes les mères, celle qu’on ne doit pas déranger. Alors, ne restait de lui plus que l’empreinte de son passage sur le chemin cérulé des vagues agitées.

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

sentiments contradictoires

— Je ne suis pas les autres ! reprit-elle alors qu’il ouvrait la bouche. Je refuse de me conduire comme eux… À partir d’aujourd’hui, tu seras obligé de me parler ! Agadonne, qu'on nommait aussi Heishi

Qui suis-je?

Je valse avec vous, pour quelques minutes ou près d’un siècle. On cesse de me calculer à l’instant où le tambourin se tait. Trop tôt et subitement. Très tard et lentement. Au début de votre histoire,

Diane Dubeau_Histoire de Pâques

J’ai vu un cardinal sauter en parachute. J’étais étendue dans un pré qui était garni de cocos gigantesques. C’était le pré de Pâques, où l’on élève des lapins. Vous connaissez peut-être cet endroit fa

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
POUR RECEVOIR LA LISTE HEBDOMADAIRE DES NOUVEAUTÉS ET ACTIVITÉS LITTÉRAIRES, INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE
  • Pinterest
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale

© 2021 Éditions Parenthèses