Il n'y a plus d'or dans les mines à ciel ouvert.

Mis à jour : 28 juin 2019

Neuf mois plus tôt, le curé de la Paroisse St-Bernard avait sommé l'épouse d'Adélard Larouche de donner un Troisième enfant à son époux, ils l'appellèrent Maxime. Ce n'est seulement cinq ans plus tard que sa mère réalisa qu'elle avait un troisième enfant, un garçon qu'elle devrait laver, nourrir et crier après lui lorsqu'il jourait seul dans la ruelle. Cette même année, un quatrième enfant faisait l'orgueuil de son père tout en donnant espoir à la mère d'avoir enfin moins d'ouvrage dans sa maison. Il y avait maintenant cinq places à table ainsi qu'une chaise haute. Comme il était mal vu de parler la bouche pleine,jamais un seul mot n'était entendu tout au long du repas,après avoir mangé tout le monde se levait et devait se saluer. MAIRIMASU LTTE RASHAI On ne sait que très peu de choses sur la période de 12 a 17 ans de Maxime Larouche, par contre nous avons découvert qu'il aurait fait trois différents Séminaires avant que sa mère se résigne à accepter avec déception et colère que son fils Maxime ne serait jamais évèque comme elle en avait tant rêvée dès sa naissance. Leur relation commenca à se détériorer davantage les années suivantes, à un point tel que Maxime a connu sa première hospitalisation à l'âge de vingt ans.Une peine d'amour avec une étudiante venue du Mexique afin d'étudier le Français,cette période fut très intense, sexualité, théatre, photographie, radio et Journal étudiant, troisième ligue Trotkiste, vie en commune, un peu d'acide lysergique à l'occasion pour mieux apprécier RUBBER SOUL. Première peine d'amour qui ne sera malheureusement pas la seule. Maxime Larouche pris alors conscience qu'il n'allait pas mourir comme tous les vivants qu'il connaissait, il y avait un prix à payer mais ça il ne le savait pas encore. Il allait être différent , il allait être unique, il allait être celui que l'on ne reconnait plus, celui dont on ne veut plus, celui que l'on oublie. Étudiant dans un Collège Privé en Lettres Philosophie,après avoir lu La Vie s'est comme une dent Puis Enivrez-vous Visionné quatorze fois L'Orange Mécanique Il allait faire le tour du monde et de sa vie sans le sous, une harmonica pour accompagner les hobbos et aussi une certaine tristesse de ceux qu'il allait laisser derrière lui tout en espérant très fort que tout serait différent à son retour. Il se tenait bien droit sur le bord de la route 15 avec le pouce levé dans les airs Un sourire rempli de confiance ,un peu simplet. Walk Man voyait le jour !

0 vue
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Pinterest
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale

© 2019 Éditions Parenthèses