top of page

Astrée


J’ai eu de la chance dans ma malchance. Tant qu’à faire une crevaison sur une route forestière isole, aussi bien que ce soit sous un ciel étoilé pour m'éclairer. Heureusement! J’ai encore assez d’énergie pour marcher vers la petite station-service qui servait de vigile à l’entrée du dernier village que j’ai croisé.


Je prends tout de même la couverture dans mon kit d’urgence. Celui que mon père me force à traîner dans ma voiture depuis que j’ai eu mon permis de conduire. Le fond de l’air est humide en septembre. Je la porte en guise de châle, elle me gardera au chaud en attendant que mes muscles se réchauffent en remontant la route.


Les astres lointains sont mes seuls compagnons. J’essaie de me souvenir du nom des constellations comme je les ai apprises avec mon grand-père. Certaines me reviennent facilement. La Grande Ourse, la Petite Ourse. Je retrouve aisément Vénus et Mars qui coursent dans le ciel. J’ai aussi cru voir une étoile filante du coin de l’œil. Pourtant les perséides sont déjà passées.


Je ne suis pas certaine de reconnaître la constellation de la vierge, mais je n’en vois pas d’autres qui serait constituée d’un tel alignement stellaire, mais elle me semble incomplète.


Une pâle lueur se dessine à l’horizon. Je fais un pas de côté sur l’accotement de gravier. Ma démarche est bruyante, presque croustillante. On dirait un enfant à peine éveillé qui mangerait des céréales la bouche grande ouverte. Je sais que ce sont mes pieds qui produisent cette sonorité sèche et cassante, comme un bruit de brindille. Je sens une présence, comme lorsque je remonte en courant les escaliers du sous-sol, de peur de ce qui pourrait me guetter dans l’ombre. La frayeur me prend aux tripes. Est-ce un animal qui me traque, sa démarche dissimulée par le craquement de mes propres pas? La silhouette des épinettes noires me semble tout d’un coup plus menaçante. Elles veulent m’avaler.


La lueur devient plus forte, j’ai hâte que la voiture, dont je crois déceler les phares, derrière le vallon, arrive à ma hauteur. J’espère que le conducteur me prendra avec lui. Je serre les coins de ma couverture pour m’accrocher à cette idée.


La lumière semble statique. Elle n’avance pas bien vite. Allez, monsieur le chauffeur, pèse dont sur l’accélérateur! Une pensée surgit : j’espère qu’il n’est pas en panne lui aussi. Je hâte le pas. S’il ne vient pas à moi, j’irai à lui.


Quelques mètres et je pourrai rencontrer mon sauveur… Enfin la lumière devient un phare digne de ce nom. Un seul phare? C’est peut-être une moto finalement. J’espère qu’il a un casque de ‘’spare’’ pour moi ou qu’il sait au moins poser un pneu de secours.


Plus je m’approche, plus la lumière aveuglante sembler toucher le sol. La moto serait tombée sur le côté. Un accident? Mon cœur s’emballe.


Je plisse les yeux pour mieux distinguer ce qui se trouve devant moi. Je décèle des cheveux platine. Des bras iridescents. Des jambes nues… illuminées. Non. Ce n’est pas une moto. Ce sont les courbes d’une femme blessée! Je cours à sa rencontre.


- Est-ce que ça va? Je m’appelle Marie.

Elle regarde autour d’elle et semble complètement perdue. Son regard s’éteint à mesure que la confusion gagne son être. D’un ton paniqué, elle me répond : Je m’appelle Astrée…mais comment j’ai atterri ici?


*** Astrée, fille de Zeus, fut la dernière immortelle à quitter le monde des mortels, devenant la constellation de la Vierge. Son nom signifie ''fille-étoile''.

19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comment s’appeler Brigitte Gervais sans trop sourciller

Sortie des entrailles d’une mère excentrique à la fin des années 1970 le long du fleuve Saint-Laurent en territoire hautement patriotique, Brigitte Gervais s’identifie à l’iconique combattante Madelei

En pause

Salut! Je suis en pause pour le moment. Mes deux livres exliquaient le logiciel Page Maker, logiciel en édition électronique et ils ne sont plus disponibles. Cela dit, j'ai surtout écrit en éducation

la photo

Un petit farfadet tout de vert habillé regarde mais quoi? vers quoi? Cette fillette de trois ans porte une très longue queue. Elle pose un regard fixe sur l'environnement. Rien ne l'étonne, tout la fi

Comments


  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
PALMARÈS DES MEILLEURES VENTES AU QUÉBEC

Cliquez pour commander
Jean-Philippe Pleau

JEAN-PHILIPPE PLEAU Rue Duplessis: ma petite noirceur

Joël Dicker

JOËL DICKER Un animal sauvage

Éric-Emmanuel Schmitt

ÉRIC-EMMANUEL SCHMITT La traversée des temps T.4: la lumière du bonheur

Sophie Grégoire Trudeau

SOPHIE GRÉGOIRE TRUDEAU Entre nous: mieux se connaître, mieux s'aimer

Patrick Sénécal

PATRICK SÉNÉCAL Civilisés

Cédric Sapin-Defour

CÉDRIC SAPIN-DEFOUR Son odeur après la pluie

Emmanuelle Pierrot

EMMANUELLE PIERROT La version qui n'intéresse personne

Thomas Schlesser

THOMAS SCHLESSER Les yeux de Mona

Guillaume Musso

GUILLAUME MUSSO Quelqu'un d'autre

Ana Huang

ANA HUANG Twisted T.4: Twisted lies

bottom of page