13 mots

Tremper, hypnotiser, communiste, bluff, clavier, optionnel, conversation, convertir, fauteuil, parachute, secret, derrière, attitude.


Un orage des plus violent me fit m’arrêter sous un abri. Complètement trempé des pieds à la tête, je commençais à stresser. Doucement, je tâtonnais le fond de ma poche, il paraissait sec. Le microphone n’avait, semble-t-il, pas bougé. Cette conversation enregistrée ne devait surtout pas finir dans l’oubli. Il ne me manquait plus qu’à le convertir au bon format. J’avais, grâce au bluff, pu m’éloigner de cet homme capable d’hypnotiser la foule. Il ne s’était pas méfié, m’avait à peine regardé, mais malgré tout, j’avais l’impression de faire une chute libre de plusieurs étages. Mon cœur martelait bien trop ma poitrine. Sans parachute pour me ralentir, je craignais de m’écraser. Je ne devais pas finir comme les autres et me montrer plus intelligent que ces fous de communiste. Se doutaient-ils de ce qui les attendait ? Je préférais ne pas y penser. Il me fallait maintenant rejoindre mon fauteuil pour pianoter sur mon clavier et envoyer mon article. Le froid me fit grelotter, d’abord une bonne douche s’imposait et ce n’était pas optionnel. Je n’allais pas risquer la mort non plus, malgré ce secret de la plus haute importance. Je repris mon courage à deux mains et m’engouffra sous la pluie torrentielle, ne cessant de regarder derrière moi. Mon attitude allait-elle me trahir ? J’espérais que non, mais de toute manière, sous cette tempête, je ne voyais rien.

18 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le voilier

À l’horizon, il filait sur cet éclat doré, apportant dans son sillage les ricochets du temps. Poussé par le vent silencieux, son passage emportait tous les mots. Les regards s’éclairaient d’admiration

Métaphore de Ève Charette

Métaphores de Ève Charette Dans une danse guerrière, le voleur au grand cœur, braconnier de mes nuits devenues si courtes, affrontant le tumulte par ses flèches empoisonnées bout à bout d’un élixir ap

La madeleine de Marie-José

Dès l’âge de deux ans, je grandis en Afrique où mon père exerça sa carrière dans les Travaux publics pendant deux décennies. Les retards dans les travaux n’étant pas choses d’exception et les frais de

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Pinterest
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale

© 2021 Éditions Parenthèses