Évitements de CB

Mis à jour : avr. 21

- 1 -


C’est la compagne indispensable de mes danses nocturnes avec l’écriture. Sa longue jambe couleur sang, élégante et fine, et sa tête au galbe harmonieux peuvent chacune adopter des postures variées, se mouvant dans l’espace à la recherche exacte de la bonne position pour accompagner ma démarche créative. Surplombant mes ouvrages, elle déchire l’obscurité pour me montrer la voie et la chaleur flamboyante de son œil unique suit scrupuleusement la chorégraphie de mes pattes de mouche.


(Oups ! J’ai oublié la consigne de ne pas parler de son utilité...)


__________________________________________________________________________________

- 2 -


Très vieille, mais sans la gloire que lui apporterait un passé prestigieux, d'une époque et d'un style que boude la mode du vintage, elle flageole un peu sur ses pattes branlantes. Elle a depuis longtemps perdu son beau lustre d’antan. Les reflets chatoyants de ses jeunes années ne sont plus maintenant que lointains souvenirs. Usés par de multiples déplacements, maintes fois cognés au fil des saisons, esquintés par le poids des ans, ses flancs fatigués portent d'anciennes cicatrices difficiles à camoufler. Mais malgré sa décrépitude et les gémissements d’outre-tombe qui accompagnent l’ouverture désormais rare des portes de son cœur empoussiéré, j’aime ce vestige suranné, trace d’un temps révolu.


__________________________________________________________________________________

- 3 -


Je l’avais choisi parce qu’il avait la rondeur de mon ventre. Je voyais dans cette sphère couleur pastel le rappel de ma maternité en devenir. Sa forme sans aspérité évoquait la calme caverne où, lové, mon bébé attendait sa venue sur une planète accueillante… Mais son cordon minimal m’oblige à toujours me déplacer, en plus de l’avoir collé à moi. Au lieu d’offrir un doux ronflement, il hurle, rote et hoquète. Ses bras trop courts m’obligent à me courber, ce qui, avec son poids quand je dois le porter, me brise le dos. Il renvoie dans l’air des relents puants. Mes larmes coulent comme les perles…

9 vues
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Pinterest
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale

© 2019 Éditions Parenthèses