Égo altéré

Mis à jour : 26 août 2019

Vous êtes né le même jour que Boris Vian, à vingt années près. Il aurait neigé ce jour-là, mais vous ne vous en souvenez pas. Vous plongiez sous un lit dès que se faisait entendre le bourdonnement sourd des hordes d’avions noirs passant au-dessus de la maison. À l’école, vous apportiez toutes sortes de petits animaux que vous trouviez dans le jardin ou la vigne : souris, lézards, doryphores, vers blancs, orvets, et vous les lâchiez dans la classe, amusant ou épeurant tous les élèves. Un hiver, marchant sur la glace trop mince du bord du lac, vous êtes passé au travers, et, pour revenir à la maison, les jambes raides du pantalon gelées, vous peiniez à marcher. Votre mère vous prépara un grog ; ce fut votre découverte de l’alcool.

À l’adolescence, avec deux copains, vous avez formé un groupe de rock. Le succès n’est jamais venu, mais vous vous êtes bien amusé.

À l’âge de vingt ans, vous avez fait votre service militaire, mais vous fûtes un soldat plutôt lamentable ! Vous étiez incapable de marcher au pas, incapable de mettre une balle dans la cible, et même incapable de peler convenablement une pomme de terre ou de nettoyer les chiottes.

Vous aimiez « taguer » les murs, au temps où vous pouviez courir très vite et où les cannettes de peinture vous tachaient immanquablement les doigts ! Vous enviez les jeunes d’aujourd’hui, les cannettes ont fait de très grands progrès !

Vous avez fait le tour de la Méditerranée à la recherche de vos racines ; vous marchiez, ou parfois faisiez du stop, le sac au dos. Certaines frontières vous obligèrent à faire crochets ou détours, mais, au bout de deux ans, vous êtes revenu à votre point de départ, fier et heureux.

Dans votre jeunesse, vous avez rencontré deux lords, le premier, philosophe, mathématicien et logicien célèbre, lors d’une manif pacifiste, dont le thème était « l’atome pour la paix, pas pour la guerre ! » Vous avez rencontré le second sur le navire vous emmenant aux Amériques ; il portait un prénom et un nom singuliers et magnifiques : Lancelot Mallalieu.

Vous étiez encore dans la jeune vingtaine lorsque vous avez été présent à un accouchement. Un copain photographe vous avait invité à l’assister pour prendre des photos. C’était l’époque encore où les hommes fumaient le cigare au salon. Et cela s’était fait au grand désarroi des gens de la clinique.

Votre vie… mais vous n’êtes pas meilleur menteur que vous ne fûtes soldat !

41 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

De princesse a waitress

Jo du Lac est né un triste jour de novembre 1951. Les parents souhaitaient un garçon. La petite arriva tête première, lança un regard inquisiteur sur l’assistance: qui devait-elle conquérir? Très tôt,

Catherine Greffard, de Catherinette à Catherine

Catherinette à pois a décidé de dire bonjour à la vie en 1967, le lendemain de Noël. Elle aurait pu s’appeler Noëlla mais sa mère a eu la bonne idée de s’abstenir. Merci, Maman! Elle est née d’une mèr

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Pinterest
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale

© 2019 Éditions Parenthèses